Troisième Manuscrit

TITRE : il sera dévoilé le 11 septembre 2019.

Nombre de pages : 184 pages A4, environ 390 pages A5

Date de parution prévue : 2020 entre mars et juin.

Maison d’édition : on va voir sinon auto-édition.

Couverture : en cours d’élaboration par une professionnelle.

Résumé quatrième de couverture (provisoire) :

 


- Avec le recul, finalement, quel a été le point de départ de
cette histoire ? demande le journaliste.
- Une  simple  photo. Ouais ! On peut  dire ça, une putain de
simple photo. répond Léopold.
- Une photo ? C'est tout !
- Pas  évident de  faire ce  constat, mais  je ne voulais pas
entendre parler de cette photo. Briet ne cédait en rien alors
j'ai lâché le  morceau sans y  croire. Moi, j'étais convaincu
qu'on se trouvait dans une bonne petite affaire de mœurs bien
dégueulasse.  Le monde  du porno, quoi ! Hé, ne rigolez pas ! 
Ce n'est pas drôle du tout.
- Désolé, mais d'un autre coté, on  n'en est pas loin  malgré
le fait que la conclusion réserve des surprises.
- Ouais! Ce n'est pas faux ! Je  n'ai qu'une chose à dire aux
parents : "La vérité sort de la bouche des enfants".

 

versionweb2013-001 (229)


 

Mon troisième roman, dans sa partie écriture, est enfin terminé après plus de six mois d’hésitation, de tergiversation et autres errements. En fait, j’exagère un peu, tout ça pour me faire plaindre. Pour être franc, j’ai réfléchi à la mise en place de cette histoire pendant 6 mois avant d’attaquer réellement la rédaction de l’ouvrage à proprement parlé, le premier avril dernier. Alors à quoi vous attendre sur ce nouvel opus ? Si on trouve un fond d’ambition dans cette histoire, il va vous falloir oublier la politique, les trafics d’être humains sur fond de seconde guerre mondial. Il va vous falloir oublier les longs voyages entre Paris, Marseille, Nice, Genève et Kaboul. Il va vous falloir oublier les attentats (des atrocités que nous n’oublierons de toute façon jamais).  Cet ouvrage reste dans la région SUD ou PACA. L’histoire se passe entre Marseille et Mazaugues pour la plupart des scènes. Elle met un pied dans le monde de la Pornographie. Elle frôle ostensiblement les mirages de la science. Elle tend à s’écarter du droit chemin sur certain point douteux dont l’Homme est parfois friand. Elle est une étude sur la Perfection avec toutes ses dérives. Vous y retrouverez Léopold Camaert mais cette fois ci à la troisième personne du singulier. Il m’a dit qu’il souhaitait prendre un peu de distance après son aventure dans « Orvide ». Le point de départ est une simple photo envoyée un jour d’hiver par un enfant. Pour finir, la phrase qui conviendrait peut-être un peu à ce futur roman est la suivante : « La vérité sort toujours de la bouche des enfants ».

Un grand merci pour vos contributions et à bientôt

Michel


 

Téléphone : 06 06 42 13 48 (n’hésitez surtout pas à laisser un message !)

Courriel : contact@imago-michel.com

Site internet artistique : www.imago-michel.com

Page Facebook : https://facebook.com/MichelLecocqRomancier

Adresse : 113 rue Jeanne d’Arc, 83660 Carnoules

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s